Sélectionner une page

NEW ALBUM

« LULL »

Out now – Feb 25 2022 – Urgence Disk

ORDER OR BUY ON BANDCAMP

LISTEN ON SPOTIFY, DEEZER, AND OTHERS…

VIEW FULL PRESS RELEASE

WABJIE

Wabjie is the name given to those herbs or mosses that grow, nevertheless, between paving stones, through wall cracks and other unwanted gaps. Sometimes, on open days, they blossom into invisible flowers that only a few can see, giving a scent of a lost island.

« Genre-bending Swiss jazz »

Mixing haunting vocals and synths with acoustic piano and drums, Wabjie intertwines jazz with touches of genre-bending artists like Radiohead, Björk and Fiona Apple.

The name sums it up perfectly: Wabjie is the word for those herbs and mosses that grow between paving stones, through wall cracks and out of previously undiscovered gaps. 

Bringing together Swiss improvisors Soraya Berent, Michel Wintsch and Samuel Jakubec, the music bursts forth with original riffs and organic sounds, only to catch the listener with unexpected twists and turns along the way. 

Between them they’ve toured everything from straight ahead jazz and soul to rock and electro music. Wabjie, though, seems to take on a life of its own; an ever-shifting organism growing from its jazz roots into a rich and experimental sound.  

LIVE SHOWS

Sat October 1st 2022, 8.30 pm @ AMR, Geneva  Wabjie

Fri August 12th 2022, 7pm @ Festival Jazz Sur La Plage, Hermance – Wabjie

Wed April 13th 2022, 9pm @ L’Ecurie Wabjie

Sat March 5th 2022, 8.30 pm @ Moulin des Muses  – Wabjie acoustic

Thu March 10th 2022, 6.30 pm @ Urgence Disk Wabjie electric

Thu Sept 23rd 2021, 8pm @ AMR, Geneva, 40th AMR Jazz Festival – Wabjie 

Wabjie est le nom donné à ces herbes ou mousses qui poussent malgré tout entre les pavés, dans les fissures des murs et autres interstices non voulus. Parfois, par jours ouvrables, elles s’ouvrent en des fleurs non voyantes, qui donnent à qui sait s’arrêter, une fragrance d’îlot.

Mêlant voix et synthés envoûtants avec piano et batterie acoustique, le premier album du groupe suisse Wabjie entremêle jazz avec une touche d’artistes inclassables tels que Radiohead, Björk, Erykah Badu et Fiona Apple.

Par definition poétique, Wabjie est le nom donné à ces herbes ou mousses qui poussent malgré tout entre les pavés, dans les fissures des murs et autres interstices non voulus.

Dans ce même sens, la musique du trio se tord et se courbe pour aller chercher les lueurs du soleil à travers lesquelles elle pourra fleurir et éclore.  

Puisant dans la multitude d’influences que les trois musiciens possèdent allant du jazz avant-garde et traditionnel à la soul, rock et electro, Wabjie présente un organisme qui prend racine dans le jazz pour pousser et prendre une vie qui lui est propre.

Une batterie coloriste et groovy, un piano qui ne craint pas le blues, des paysages de synthés n’ayant rien à envier à l’époque prog-rock, et un chant émouvant, dansant se confondent et prennent leur envol, faisant fi des étiquettes et des genres.

Né de la réunion entre les improvisateurs Michel Wintsch et Soraya Berent, puis complété par le batteur Samuel Jakubec en 2019, leur album « Lull »  est plein à craquer de riffs originaux, de torsions, de tournants et de sons organiques. 

La musique de Wabjie

Wabjie est UNIQUE. Original. Inédit. Uni. C’est une thèse ; le manifeste d’une musique en mutation.

Le groupe Wabjie a choisi pour référence les « herbes ou mousses qui poussent malgré tout entre les pavés, dans les fissures des murs et autres interstices non voulues » . Ainsi, la musique de Wabjie est adventice. Elle survient spontanément là où on ne l’attend pas, presque incidemment, et pousse dans notre tête, notre corps et notre cœur sans avoir de difficulté à y faire sa place. Soraya Berent, Michel Wintsch et Samuel Jakubec nous apostrophent par leurs riffs originaux, et nous retiennent par leur identité et univers sonore, au gré de surprises et ascendances soniques rythmées, qui nous emmènent dans des confins toujours inattendus.

Les trois membres de Wabjie dessinent leurs propres paysages et tracent leurs propres contours identitaires, allant là où les genres ne leurs disent pas d’aller, créant ainsi leur propre définition musicale, faisant écho à leur éponyme. Leur musique fonctionne comme un organisme qui se meut ; indépendant, vivant et autonome, allant de l’avant comme bon lui semble, s’attardant sur des motifs qui lui conviennent ou en écartant d’autres pour mieux continuer, le tout pour des raisons qui lui sont propres.

La musique de Wabjie sait se créer ses propres challenges et les surmonter. C’est une musique féconde, qui ne rentre dans aucun cliché, ou alors les touche du doigt pour mieux les retordre, retendre et se les apprivoiser. C’est une musique qui exprime les doutes (Doubt, Perhaps/Maybe) et se réjouit des flottements. C’est un son qui trouve son bonheur dans le moment qui précède le sommeil, celui qui est toujours prolifique et fertile, là où les pensées naissent sans qu’on les y attende – tel un Wabjie. C’est un rythme qui s’extasie dans sa présence lourde et s’émancipe dans sa légèreté. C’est un ensemble qui vous lie et vous sous- tend par ses basses chaleureuses et vous porte.

Le travail du son est unique, attentif et personnel : ce n’est pas du son parce que d’autres l’ont fait comme ça, mais du son pertinent à chaque instant. Volumes, espaces et colorations montent, gonflent, foncent, se soutiennent mutuellement, et amènent chaque nouvelle figure sonore comme un cadeau, signant ainsi son propre avènement et sa propre émancipation à chaque mesure. Wabjie, c’est aussi un travail en profondeur sur les variations, sur les sons, sur les consonances et allitérations, comme une improvisation qui brouillerait les différences entre langue chantée et musique instrumentale. Wabjie, c’est des échos à tous les niveaux.

Si l’aspect de la variation enracine Wabjie dans le jazz, ses branches s’élèvent et viennent toucher aux nuages grâce aux couleurs musicales différentes qui informent le cadre de son expansion. Ses influences sont illimitées ; blues, rock alternatif, pop, classique, harmonies vocales parfois hip-hop et RnB, mais aussi musique électronique, rock progressif (en pensant à Radiohead, Bjork, Muse ou Jeff Buckley) et expérimental. Avec une basse parfois funk, un piano inspiré et une batterie qui se meut en rythme drum and bass au détour d’une mesure, toutes ces notes et citations indirectes rendent le tissage sonique de Wabjie riche et multiple.

En bref, la musique de Wabjie pousse peut-être où l’on ne l’attend pas, mais heureux celui ou celle qui s’y attardera et participera à la révélation que ce groupe symbolise.

Par Nora Zufferey